L’HUILE DE PERILLA : UNE AUBAINE POUR LES ALLERGIQUES

Chez des personnes asthmatiques, l’huile de périlla supprime certaines substances biochimiques associées à la maladie et semble être un traitement utile.

Les allergies, c’est:

  • le rhume des foins (pollinose ou rhinites saisonnières),
  • l’asthme,
  • les allergies aux acariens, aux poils, aux plumes…,
  • l’eczéma atypique,
  • les allergies alimentaires (produits laitiers, arachide, gluten…),
  • la bronchite chronique allergique,
  • l’écoulement nasal, lacrymal, nez bouché.

On constate en particulier:

  • une inhibition de la libération d’histamine,
  • une normalisation de la production d’IgE responsable des états inflammatoires (diminution moyenne de 75 % en 3 semaines de traitement),
  • une inhibition de la lypoxygénase (5Lo), enzyme libérant des substances hautement inflammatoires dans les réactions allergiques.

Les principes actifs:

On y distingue: la lutéoline, l’acide rosmarinique, le chrysoériol, l’apigénine, qui œuvrent en synergie avec les bioflavonoïdes de la plante.

Il est à remarquer que l’on assiste ici à une inversion du terrain pathologique, que son action s’exerce aussi bien en prévention qu’en cas de crise sans avoir à augmenter les doses quotidiennes, ce qui n’est le cas d’aucun autre produit.

21 jours pour retrouver la santé