POIDS : MONIQUE NE RÊVE PLUS, MAIS SON POIDS S’EST NORMALISE

C’est l’histoire de Monique, 1,65 m, qui se désespérait de peser 66 kilos et rêvait d’en faire 52. Dix ans plus tôt, elle y était effectivement parvenue au prix d’efforts terribles. Comme les mannequins, elle était arrivée à être en-dessous de son poids normal, mais à cette différence près qu’elle vivait littéralement affamée. Dès qu’elle “relâcha” son régime, elle reprit son poids, voire même un peu plus, puisqu’elle ne pesait que 63 kilos avant cette expérience.

Quelques années plus tard, elle dût se contenter de ne perdre que 10 kilos et elle oscille donc aujourd’hui aux alentours de 56 kilos. Elle a fait une croix sur son poids rêvé, impossible à tenir durablement, et a accepté un poids compatible avec une vie normale. Cette vie normale, autrement dit, sans frustration alimentaire, est le garant de la durabilité de sa ligne actuelle.

C’est à vous de définir, selon vos expériences passées, et de sentir, selon votre expérience actuelle, à quel poids vous pourrez vous maintenir définitivement, en sachant que tout le monde ne peut RESTER naturellement TRÈS mince.

Revenez à la réalité : lorsque vous maigrirez, ne cherchez plus à obtenir le poids minimum qu’il vous sera possible d’atteindre, mais LE POIDS MINIMUM QU’IL VOUS SERA POSSIBLE DE MAINTENIR. Une fois atteint, ce nouveau poids “raisonnable” reflétera la nouvelle personne que vous serez devenue, c’est-à-dire quelqu’un vivant et mangeant autrement. Ce ne sera donc pas seulement votre poids qui aura changé, mais tout votre individu, et, comme le dit fort bien le Docteur Zermati :

“Seul le nouveau poids de stabilisation possède un sens, puisqu’il est le seul à pouvoir constituer un objectif à long terme”, et j’ajouterai que tout le reste n’est que chimère !

7 jours pour maigrir durablement