QUELLES SONT LES DIFFÉRENCES ENTRE UNE SÉANCE D’OXYGÉNOTHÉRAPIE CLASSIQUE ET LE BOL D’AIR JACQUIER?

L’oxygénation classique consiste donc à inhaler un air enrichi en oxygène. Beaucoup d’espoirs ont été mis dans cette méthode, mais en dehors du traitement précis de maladies pulmonaires graves (insuffisances respiratoires aigues ou décompensées), les inhalations de fortes concentrations de ce gaz à la pression atmosphérique n’apportent que peu de bénéfices.

Avec le Bol d’Air Jacquier, la pression d’oxygène augmente très progressivement et continue à monter après arrêt de l’inhalation

Après une séance d’inhalation avec le Bol d’Air Jacquier, le Dr Cécile Chapard a constaté que les dérivés oxygénés alpha-pinène subsistent dans le sang jusqu’aux environs de la quatrième à la sixième heure.

 Le temps d’action de la fonction oxygénante du Bol d’Air Jacquier se trouve donc plongé pendant plusieurs heures après la séance, et ce, jusqu’à élimination physiologique complète des dérivés oxydés.

Le Bol d’Air Jacquier n’est pas un médicament mais un dispositif élaboré, qui permet de transformer les parties les plus volatiles d’un extrait de résine de pin en porteurs d’oxygène.

Il s’agit de faire de courtes sessions respiratoires de 2 à 15 minutes, devant un appareil, sans masque, pour que ces molécules pénètrent dans l’organisme et facilitent la libération d’oxygène vers les cellules.

Chaque séance est à l’origine d’une stimulation durable, dont la répétition génère un changement progressif en profondeur et l’apparition d’un nouvel équilibre.

Il y a là une nouvelle approche, novatrice d’une action responsable, pour prendre en main son état général et développer son potentiel de santé global.

Son aide précieuse est à mettre au profit de nombreuses personnes en difficulté physiques et psychiques. Au vu des intérêts multiples que présente le Bol d’Air Jacquier.