VAINCRE LA SINUSITE : 12 SOLUTIONS NATURELLES (1/3)

Plusieurs des conseils qui suivent vous seront peut-être donnés par votre médecin. En revanche, d’autres relèvent davantage des médecines douces.

1. Humidifiez votre environnement

Vous êtes sujet aux sinusites à répétition ? Vous devrez donc éviter l’assèchement des muqueuses que provoque le chauffage en hiver, surtout s’il s’agit d’un chauffage électrique.

Procurez-vous donc un humidificateur. C’est une bonne façon de remédier à ce problème.

Vous pouvez aussi vous humecter régulièrement la paroi nasale avec de l’eau. Utilisez la méthode des bains d’eau salée expliquée plus loin, mais sans forcément avoir recours à de l’eau salée.

2. Fuyez la fumée de cigarette directe ou indirecte

Ce conseil vaut évidemment pour tout le monde, mais si vous souffrez de sinusite chronique, cela est encore plus vrai dans votre cas.

Dans la mesure du possible, ne fumez pas ou fumez moins. Et si vous ne fumez pas, évitez les endroits enfumés.

3. Buvez beaucoup

Vous le savez : pour le rhume et la grippe, il est important de boire beaucoup d’eau. Et cela est encore plus important si votre rhume évolue en sinusite.

Consommez de l’eau sous toutes ses formes : tisane, bouillon de légumes, etc.

4. Essayez en particulier le bouillon de poulet

Selon le Dr Irwin Ziment, professeur de médecine à l’Université de Californie, à Los Angeles, le bouillon de poulet représente un excellent remède pour décongestionner votre nez.

Ce serait même l’une des boissons les plus efficaces qui soit à cet égard.

La raison ? Le bouillon de poulet renferme de la cystine.

Or, cet acide aminé possède sensiblement les mêmes vertus que l’acétylcystéine, un médicament qui augmente la quantité du fluide dans les bronches et facilite l’expectoration du mucus.

Mieux encore, le Dr Marvin Sackner, spécialiste des poumons au Mount Sinai Medical Center (à New York), a réalisé une étude démontrant que les vapeurs émanant du bouillon de poulet ont en elles-mêmes une action fortement décongestionnante.

Préparez-vous donc un bouillon de poulet. Mais prenez le temps d’en inhaler les vapeurs durant 5 à 10 minutes avant de le boire.

Vous pourriez même vous recouvrir d’une grande serviette de bain pour profiter encore plus longtemps des bienfaits de la vapeur.

On n’a pas imaginé une meilleure forme d’inhalothérapie-maison depuis que le monde existe !

Précisons cependant qu’il y a bouillon de poulet et bouillon de poulet. Vous trouverez sur le marché des concentrés sous forme de poudre ou de liquide. Ne soyez pas dupe de l’étiquette !

Le plus souvent, ces concentrés contiennent notamment du glutamate de monosodium, un produit qui confère beaucoup de goût au produit et permet en même temps d’économiser la quantité de poulet utilisée pour la fabrication.

Si vous utilisez du bouillon de poulet à des fins thérapeutiques, il faut vraiment miser sur celui que vous pouvez faire vous-même, avec du vrai poulet.

5. Prenez de l’ail, toujours et encore…

Comme bien des gens, vous appréciez sans doute un plat relevé à l’ail. Cependant, l’ail est également en mesure de vous “relever” le moral en cas de sinusite.

Les propriétés antiseptiques et antibiotiques de l’ail sont bien connues depuis l’Antiquité.

Étant donné que vous souffrez d’une infection bactérienne, son usage est donc tout à fait indiqué dans votre cas.

Par ailleurs, l’ail a la propriété de régulariser le flot de mucus. Donc, un gros atout de plus.

Pour réellement profiter de ses bienfaits, le mieux est de manger – crues – 1 à 2 gousses d’ail par jour. Allez-y en fonction de votre capacité à digérer l’ail.

Tranchez l’ail en très petits morceaux que vous rajouterez à vos plats, cuits ou froids. Ou dans votre bouillon de poulet…

(à suivre)

sante_7J_sinusite_l