VAINCRE LA SINUSITE : 12 SOLUTIONS NATURELLES (2/3)

<tyle= »text-align: justify; »>6. Mettez du piment dans votre vie…

Déjà, Hippocrate recommandait l’usage des piments pour soigner les infections respiratoires.

Une fois de plus la médecine antique rejoint la médecine moderne.

Nombreux sont en effet les expectorants et décongestionnants disponibles dans le commerce, qui renferment des ingrédients actifs très semblables à ceux qui sont présents dans l’ail, la moutarde ou les piments forts.

Mentionnons ici en particulier la capsaïcine, un ingrédient actif présent dans le piment rouge. Cette substance stimule les terminaisons nerveuses de la bouche, de la gorge et de l’estomac.

Celles-ci, à leur tour, activent des glandes qui vont aussitôt sécréter généreusement des fluides au niveau des yeux, du nez et des bronches.

N’hésitez donc pas à bien épicer vos repas 2 ou 3 fois par semaine.

7. Profitez des vertus de l’eau salée

Cela fait des millénaires que les yogis de l’Inde pratiquent chaque matin une hygiène qui consiste notamment à se nettoyer les voies nasales avec de l’eau salée.

Cette pratique a pour objet de faciliter leurs exercices de respiration.

Cependant, du point de vue de votre problème, le nettoyage nasal à l’eau salée exerce aussi une double action :

  • il désinfecte vos muqueuses nasales ;
  • il évacue tout le mucus qui obstrue votre nez.

Une étude récente (septembre 1998), présentée à la 50e assemblée de l’American Academy of Family Physicians (Académie américaine des médecins de famille) a confirmé le bien-fondé d’une telle pratique dans la prévention du simple rhume.

Et comme vous l’avez vu, le rhume crée un terrain propice à l’apparition de la sinusite !

Les 294 collégiens participant à cette étude se divisaient en 3 groupes :

– le premier pratiquait tous les jours l’irrigation nasale à l’eau salée ;

– le deuxième prenait quotidiennement une pilule placebo ;

– le troisième, enfin, n’était soumis à aucun traitement.

À la fin de l’étude, il était devenu clair que parmi les étudiants du premier groupe, il y avait eu une réduction significative du nombre de rhumes.

Que ce soit à des fins préventives ou curatives, voici donc comment pratiquer l’irrigation nasale :

  1. Dans un demi-verre d’eau, versez environ 1/4 de cuillerée à café de sel fin.
  2. Mélangez jusqu’à ce que le sel soit bien dissout.

3. Ensuite, en vous servant d’une cuillère à soupe, aspirez successivement l’eau salée par chaque narine

8. Évitez l’alcool

Vous êtes un habitué – même modéré – de l’alcool sous toutes ses formes ? Attention ! Vous allez empirer votre cas.

L’alcool contient des sous-produits de fermentation tels que la tyramine et le tanin. Ces substances feront enfler vos muqueuses nasales, bloquant ainsi encore plus vos sinus.

En revanche, les spiritueux exerceraient un effet moindre que le vin ou la bière.

9. Peut-être devrez-vous éliminer le lait

La caséine du lait stimule la production de mucus chez beaucoup de gens et peut ainsi aggraver l’état de ceux qui souffrent d’asthme, de bronchite et de sinusite, rapporte le Dr Andrew Weil, médecin américain bien connu pour sa capacité à combiner le meilleur de la médecine classique et des “autres” médecines.

Le lait peut-il donc vraiment augmenter la quantité de mucus, comme on le pense généralement ?

Peut-être pas si l’on en croit une expérience réalisée voilà quelque temps en Australie.

Dans le cadre de cette étude, des sujets infectés par un rhinovirus ont bu jusqu’à 11 verres de lait par jour. Or, rien n’a indiqué que la quantité de mucus ait augmenté pour autant.

Par contre, tout semble indiquer que le lait :

– réduit la sensibilité des récepteurs de la bouche et de l’estomac ;

– freine les réflexes sécréteurs.

En d’autres termes, le lait pourrait bel et bien aggraver quand même l’épaississement du mucus et la congestion.

Dans l’état actuel des connaissances, il serait donc sans doute mieux d’éviter la consommation de lait, des produits dérivés (fromage, etc.) et des produits où le lait fait partie de la liste des ingrédients.

D’ailleurs, toujours selon le Dr Weil, “un nombre écrasant de patients ont signalé une amélioration remarquable après avoir suivi ce régime durant 2 mois”.

(à suivre)

sante_7J_sinusite_l