Dépression. Peut-on s’en sortir tout seul?

Peut-on sortir de dépression tout seul ?

Excellente question.

Tout dépend de ce qu’on met sous le mot seul.

Si pour vous, « s’en sortir tout seul » signifie « s’en sortir sans docteur et sans psy », alors oui, on peut se sortir de dépression tout seul. Là encore, les générations précédentes en apportent la preuve. Et aujourd’hui comme hier, de nombreux individus se sortent les pieds du pédiluve dépressif sans spécialistes.

Mais si pour vous, « s’en sortir tout seul » signifie « s’en sortir sans l’aide de personne », alors n’y comptez pas.

On a tous besoin les uns des autres. Besoin de la voisine pour garder le chat, du boulanger pour son pain complet croustillant, de ses amis pour vider sa tête et son cœur, de ses enfants pour se sentir indispensable (« Papaa ! Mamaaan ! »)

Vous n’y avez peut-être jamais réfléchi en ces termes, mais songez que rien que pour envoyer une carte postale à notre chéri(e), nous avons déjà besoin d’un nombre impressionnant d’auxiliaires : le photographe, l’éditeur qui a publié sa photo, le sympathique commerçant qui nous l’a vendue, la factrice joviale qui distribue le courrier, mais aussi l’employé bougon qui le ramasse, celui qui le trie, celui qui le transporte, etc.

Alors comment pourrait-on mener à bien, sans le moindre soutien extérieur, un projet autrement ambitieux : changer radicalement et durablement son humeur ?

C’est de l’utopie.

Pour sortir de dépression comme pour remplacer une ampoule, planter des choux, explorer la forêt amazonienne ou apprendre le portugais, nous avons besoin de nos congénères.

Mais pas forcément de ceux qui ont suivi des études de médecine, de psychologie ou de psychiatrie. Et pas forcément en chair et en os non plus.

Une conférence, un livre, un film, l’Ave Maria… ceux qui nous aident n’ont pas toujours une forme humaine. Mais au fond, ce sont toujours nos 75 Marre de la vie ? semblables qui nous apportent leur soutien : au-delà de la conférence, le conférencier ; au dos du livre, son auteur ; derrière l’écran, le scénariste, le réalisateur, les acteurs, et une tripotée d’acolytes ; sous les flots mélodieux et purifiants de l’Ave, le compositeur romantique Charles Gounod (1818-1893) et la cantatrice Maria Callas (1923-1977).

Alors si vous êtes trop fauché pour vous payer une psychothérapie, ou trop introverti pour pousser la porte d’un cabinet, ou trop fier pour avouer à quelqu’un que vous ne vous en sortez plus, ou que vous avez déjà essayé trop de thérapeutes avec de trop mauvais résultats et que vous n’avez plus le courage de chercher de ce côté là… ne vous inquiétez pas : il y a d’autres routes que la grand’ route pour sortir de dépression.

Nous reparlons de ce sujet tout à l’heure. Pour l’instant, l’essentiel est que vous fassiez la différence entre : « sans un spécialiste de la santé mentale » et « tout seul ». En dehors des psys et des médecins, il y a une myriade d’êtres humains qui peuvent, et vont, vous aider.

Cela va d’amis plus ou moins intimes à des internautes plus ou moins anonymes en passant par des écrivains dont certains sont morts depuis longtemps (malgré les siècles, vaste et mystérieux espace qui nous en sépare, leurs mots nous parviennent aussi frais et désaltérants que s’ils coulaient de source) et d’autres qui sont vivants et même très vivants, si pétillants d’énergie qu’ils sautillent de plateau télé en plateau télé comme des grenouilles de feuille en feuille de nénuphar.

Puisque vous savez maintenant que personne ne s’en sort tout seul, et que vous voyez tout aussi clairement que vous n’avez pas besoin d’un spécialiste de la santé physique ou mentale pour vous dépatouiller de vos problèmes, nous pouvons maintenant passer à la partie suivante. Si vous avez des questions auxquelles je n’ai pas répondues, vous y trouverez peut-être les réponses.

7 jours pour vaincre anxiete stress