Exercices spéciaux pour l’éducation de l’esprit et l’entretien de la santé. 9

Neuvième Leçon

Pour comprendre ces exercices, prenez un crayon et faites les schémas des mouvements successifs qui vous sont indiqués. Ainsi vous exercerez en même temps votre attention, votre imagination et votre jugement. C’est intentionnellement que nous ne faisons pas pour vous ce travail.

Au lit.

Asseyez-vous dans votre lit, le menton rentré, les épaules effacées, les reins cambrés. Ne dilatez pas vos poumons en avant et de haut en bas comme pour la respiration abdominale ; ni en avant et au dehors comme pour la respiration diaphragmatique, mais, les épaules bien en arrière et abaissées – c’est essentiel – essayez de dilater les poumons en arrière et de haut en bas. L’exercice est difficile au premier abord, amis vous obtiendrez vite le contrôle de ces muscles importants. C’est là ce qu’on appelle la Respiration Dorsale. Elle a une grande valeur pour les hommes qui travaillent du cerveau. Les gymnastes ordinaires, le sergent, ou l’homme fort ne s’intéressant guère aux travaux intellectuels, ne comprennent pas l’utilité de ce dernier exercice, ils se contentent généralement de la respiration abdominale usuelle. Durant le jour, vous pouvez pratiquer souvent, par intervalles, la Respiration Dorsale.

Tandis que vous êtes assis dans votre lit, le menton rentré et les reins cambrés, imaginez que vous ramez, d’abord avec chaque bras séparément, ensuite avec les deux bras.

Inclinez votre corps en avant à partir des hanches, étendez la main droite en avant aussi loin que possible, mais gardez la main gauche molle et libre. Renversez alors le tronc en arrière autant que vous le pourrez ; ramenez ensuite votre bras vers vous, pliez-le et exécutez le mouvement que vous feriez pour mettre les rames à plat. Ne forcez pas ; cependant, penchez-vous bien en avant et renversez-vous bien en arrière.

Répétez l’exercice avec la main gauche, tandis que vous gardez la main droite molle et libre.

Alors, reposez-vous et refaites les trois exercices en imagination.

Hors du lit.

Cet exercice a été inventé par Mr. E. F. Benson. Nous l’avons un peu modifié.

Debout, le menton rentré, les reins cambrés, la main gauche molle et libre à votre côté, étendez la main droite en avant, devant vous, au niveau de l’épaule, et aussi loin que possible, les doigts écartés et allongés. Etendez ensuite en arrière la jambe droite raidie, les orteils en extension. Prenez garde de ne pas plier la jambe et d’avoir le genou effacé. Conservez un moment cette position « extrême » ; lancez alors votre main droite raidie en arrière et en bas autant que possible, ajustant l’angle de votre corps de façon à garder l’équilibre. Répétez ces mouvements une ou deux fois. Secouez alors la main et le bras droits ainsi que la jambe et le pied droits. Faites enfin l’exercice avec les membres gauches en gardant la main droite molle te libre.