L’Effet direct de la force volique

La force volique, la mesure du succès

La force de volation, considérée sous sa forme matérielle, varie avec chaque individu. On peut affirmer d’une façon générale que l’influence dont tout homme est susceptible varie en proportion de sa force de volation.

Les meneurs d’hommes donnent à cet égard des exemples caractéristiques. La force volique a pris chez eux une ampleur considérable, sans que d’ailleurs ils en aient le plus souvent conscience ou qu’ils en connaissent le mode de fonctionnement. Nombreux sont ceux parmi eux à admettre franchement ne pas pouvoir expliquer ou rendre compte du pouvoir qu’ils exercent sur les hommes. Ils savent qu’ils ont un pouvoir, mais ils en ignorent la nature ou les lois.

Napoléon Bonaparte

Napoléon donne l’exemple édifiant d’un personnage d’une Volation hautement développée. Il a pesé de sa volonté sur des millions d’hommes qui obéissaient à ses ordres, et il a réalisé des exploits quasiment miraculeux.

Certains de ses propos nous laissent croire qu’il avait au moins une vague idée de son pouvoir, et il a agi en conséquence pendant un temps. Plus tard, il s’est mis à abuser de son pouvoir ; il s’est écarté de la source de sa force ; il a négligé ses lois et il est tombé.

La conscience de leur « Moi » chez les hommes forts

Vous remarquerez que tous les hommes de succès ont un sentiment instinctif et fort de leur « Moi ». Ils ont confiance en eux et ont la sensation que la Providence veille particulièrement sur leur destinée et leurs affaires. Tout comme Napoléon, ils croient en leur « bonne étoile »

Il s’agit là d’une reconnaissance instinctive de leur moi supérieur. Ils n’ont qu’un aperçu de la vérité mais ils en tirent le meilleur, et la forte ambition de pouvoir, de gloire ou de richesse qui les anime les rend, instinctivement, disponibles à recevoir l’aide puissante de leur individualité véritable.

Ceux qui ne veulent pas « payer le prix » du succès

De nombreux individus reconnaissent le pouvoir de leur moi véritable, certains en comprennent les lois, et pourtant ils ne savent pas ou ne veulent pas en tirer parti. Ils sont doués de la force de volonté à un degré supérieur mais le DÉSIR n’est pas là.

Ils se contentent de peu en terme de gratifications matérielles et ne sont pas disposés « à payer le prix » du succès ou du pouvoir sur les hommes.

Ceux qui maîtrisent le pouvoir occulte

Beaucoup de ceux qui maîtrisent le pouvoir occulte dédaignent pourtant la fortune, la position et la renommée, et n’ont aucun désir ni ambition pour ces biens, estimant que ces choses sont indignes du pouvoir mental et préférant utiliser les forces à leur disposition pour des objectifs qui leur paraissent plus nobles.

Ils disent avec le prophète, « Vanité, vanité, tout est vanité, » et aussi « Quelles vaines créatures sont les mortels. » Il semblerait que la loi de la compensation équilibre toute chose et que par conséquent la richesse, le pouvoir et la renommée n’apportent pas toujours le bonheur. Les vieux proverbes expriment la vérité lorsqu’ils disent qu’ « une tête couronnée est une tête tourmentée » et qu’ »il n’y a pas de roses sans épines ».

Cependant, mon but n’est pas de faire un sermon sur la vie ni de prêcher la morale. Le choix appartient à chacun et personne ne peut décider à la place de l’autre. Je dis, néanmoins, que quoi que vous fassiez, tâchez de bien le faire.

En effet, il y a une seule manière de faire une chose, et c’est de la faire. Vous devez « mettre la main à la pâte » et aller de l’avant. Fixez-vous un but puis allez droit à lui, balayant tous les obstacles sur votre chemin. Pour atteindre votre but, vous devez avoir un Désir ardent et la pleine conscience de votre vrai moi – le JE SUIS -, afin d’appliquer votre volonté dans la concrétisation de vos projets

La force vibratoire

Dans la leçon précédente j’ai défini la volation comme « l’effort conscient de la volonté pour produire des vibrations de pensée et les concentrer sur un objet déterminé ». La force vibratoire peut se manifester normalement, à proximité, à l’occasion d’une conversation ; elle peut également se manifester d’une manière beaucoup moins connue, par des vibrations à longue distance. Ce phénomène est connu sous le nom de Télépathie

La première forme sous laquelle se manifeste la volation est tout à fait courante, et l’on peut en trouver des exemples partout ; la seconde est plus rare, et ceux qui la comprennent le mieux sont en réalité incapables de l’expliquer. Cependant, le nombre de ceux qui la pratiquent en toute discrétion, est plus grand qu’on ne pense

Télépathie, transmission et lecture de pensée

Les phénomènes connus sous les noms de la Télépathie, de la Transmission de pensée ou de la Lecture de pensée, etc. ne sont pas si rares ou extraordinaires, mais ce sont en général ceux qui ne s’y connaissent que peu qui aiment en faire étalage.

Je connais plusieurs personnes qui ont développé cette puissance à un degré tout à fait remarquable, mais qui refusent catégoriquement de s’afficher en public, à part devant quelques amis intimes qui se sont eux-mêmes familiarisés avec le sujet.

Les maîtres gardent leur secret

Ces personnes connaissent la nature réelle du pouvoir dont elles font usage, et ne consentiront pas à le dégrader en se donnant en spectacle. Elles se contentent de leur connaissance et de leurs acquis et ne cherchent pas à convaincre les autres.

Elles ne font pas de prosélytisme, et découragent plutôt toute tentative de rendre publique leur connaissance occulte, croyant que les temps ne sont pas encore mûrs pour une telle publicité et que sa divulgation actuelle donnerait lieu à un tas d’abus.

La première condition pour acquérir la force volique

La première condition qu’il importe de remplir pour acquérir la force volique est de prendre conscience de la puissance de notre moi véritable – le JE SUIS. Plus cette conscience sera claire, plus la force sera grande.

Il est difficile de donner des prescriptions précises pour atteindre la reconnaissance de cette force mystérieuse. Vous devez la sentir plutôt que la découvrir par la raison. Et quand vous l’aurez « sentie » vous n’aurez plus aucun doute – vous en aurez la certitude immédiate.

Il me sera plus facile de la décrire par une comparaison : imaginez votre corps comme un vêtement qui vous couvre temporairement, mais qui n’est pas VOUS ; de même, vous êtes séparé et indépendant de votre corps et supérieur à lui, bien que pour l’instant vous soyez associé à lui. Vous réaliserez aussi que même votre esprit n’est pas VOUS, mais qu’il est simplement l’instrument par lequel VOUS vous manifestez et qui, étant imparfait, entrave la pleine expression de votre vraie individualité.

En bref, quand vous dites ou pensez « JE SUIS, » vous êtes conscient de l’existence de votre moi véritable et vous sentez croître une nouvelle force en vous.

Cette conscience de votre être véritable n’est peut-être qu’à l’état rudimentaire pour le moment ; mais si vous l’encouragez, elle se développera et au fur et à mesure qu’elle grandira elle dévoilera à votre esprit le plan favorable à son développement ultérieur. C’est l’illustration même de la phrase « à celui qui a, l’on donnera mais et à celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera retiré »

Dans certains cas il suffit juste d’évoquer l’idée pour qu’elle se développe, dans d’autres, la réflexion, l’étude personnelle et un cheminement plus lent vers la vérité sont indispensables. Tous les hommes ne sont pas également sensibles à la vérité. À ceux qui ne la « sentent » pas je dirais que le moment n’est pas encore venu, mais la graine a été semée et la plante apparaîtra à temps. Ceci peut vous sembler absurde aujourd’hui, mais demain vous en proclamerez la vérité.

À ceux qui perçoivent les premiers signes de l’éveil du vrai moi, je dirais : Portez cette idée en vous, laissez la mûrir et éclore naturellement, comme une fleur de lotus ; une fois saisie, la vérité ne peut plus être perdue ; là où elle a planté ses racines, elle ne peut être extirpée.

À ceux qui connaissent la vérité, j’aimerais en dire plus, mais ce n’est pas le lieu.

La pratique de la concentration, telle qu’elle sera décrite dans une des leçons subséquentes, contribue beaucoup à développer la conscience de notre être véritable. Si, pendant que vous vous concentrez, vous répétez intérieurement « JE SUIS », cette pensée deviendra de plus en plus forte et agissante.

L’exercice de volation dans une conversation

Pour exercer la puissance de volation dans le but d’influencer votre interlocuteur lors d’une conversation, vous devez simplement lui envoyer une demande mentale énergique, accompagnée de la conscience que vous avez le droit de la faire et la volonté qu’elle soit exécutée.

Vous ne devez anticiper qu’une issue favorable. Dans tous les processus mentaux l’anticipation de la réussite totale est le facteur primordial pour l’obtenir. Si vous n’avez qu’un espoir faible et hésitant, vous n’obtiendrez que des résultats mitigés.

Vous comprendrez la raison pourquoi il en est ainsi après que vous ayez terminé cet ouvrage, car les explications seront données au fur et à mesure dans les leçons qui suivent.

Les individus marionnettes

Gardez-vous cependant de croire qu’il vous suffit d’anticiper et de vouloir les résultats pour amener quelqu’un à faire exactement ce que vous voulez. Ceci serait parfaitement possible si la personne en face de vous était dépourvue de toute résistance et de force volique pour contrecarrer la vôtre.

Certaines personnes, malheureusement pour elles-mêmes, ont très peu de force volique et ne sont que des marionnettes entre les mains de celles qui connaissent les secrets de l’influence personnelle ; d’autres en ont un peu plus et ainsi de suite, jusqu’à des degrés élevés.

J’affirme, cependant, que cette méthode vous permettra d’avoir un certain succès avec chaque personne que vous rencontrerez, la mesure du succès dépendant matériellement du degré de la force volique de votre interlocuteur comparée à la vôtre. Vous le réaliserez vous-même après seulement quelques essais.

N’hésitez pas à commencer à pratiquer cette forme d’influence mentale tout de suite. Vous vous améliorerez avec la pratique et vous comprendrez mieux la théorie après l’avoir appliquée. Rappelez-vous de l’enfant qui ne savait pas nager et qui n’y a réussi que lorsqu’il s’est convaincu qu’il pouvait réussir.

Vous devriez, bien sûr, utiliser la force de volation de concert avec le pouvoir de suggestion dont nous avons parlé dans les précédentes leçons. En suivant les exercices sur la concentration, vous serez à même de focaliser votre puissance d’influence et de contrôle.

Le mauvais usage de la puissance

Dans d’autres leçons, j’expliquerai pourquoi cette puissance occulte ne devrait en aucun cas être utilisée pour nuire à autrui mais je considère qu’il est nécessaire de mettre en garde les lecteurs dès maintenant contre tout mauvais usage de ce pouvoir.

De telles pratiques sont non seulement moralement répréhensibles, mais elles se retournent toujours contre le sujet et en y persistant il compromet infailliblement son projet. Peut-être parvient-il à réussir provisoirement, mais l’échec final est inévitable. Il y a de bonnes raisons occultes à cela dont je ne peux rendre compte dans cet ouvrage, mais j’espère que tous ceux qui le lisent tiendront compte de cet avertissement.

Avertissement

Il n’y a aucun mal, en revanche, à utiliser cette puissance pour promouvoir des intérêts professionnels et personnels légitimes, toujours à la condition expresse de n’infliger aucun tort à la personne sous notre influence.

Vous pouvez amener un homme à conclure une affaire avec vous, et si vous le traitez correctement, vous n’abusez nullement de vos pouvoirs. Mais si, au contraire, vous tâchez d’influencer un homme pour l’escroquer, le tromper ou lui nuire de quelque façon que ce soit, vous commettez un acte aux répercussions importantes dont vous souffrirez un jour proportionnellement au tort commis.

Je ne parle pas de châtiment dans une vie future, mais ici même, dans cette vie. Le vieux dicton « On ne récolte que ce que l’on a semé » est parfaitement applicable à ce cas. Cependant, il y a très peu de risques que vous abusiez de votre pouvoir de volation, parce qu’une fois que vous l’aurez pleinement développé, vous reculerez instinctivement devant l’idée d’en faire un mauvais usage.

Le terrible exemple de Satan

Il existe cependant quelques hommes dans le monde qui, tel Satan, usent de leur pouvoir pour faire le mal, mais, comme Satan, ces hommes sont condamnés à la misère et au malheur extrêmes. Ils sont comme des dieux déchus.

Exercices pour développer la volation

Le meilleur exercice pour développer la volation est naturellement la concentration de la pensée sur un sujet déterminé, mais il peut être intéressant pour l’étudiant de se livrer à plusieurs expériences simples pour « se faire la main » et gagner confiance en soi.

J’indiquerai plus loin quelques exercices à cet effet. D’autres se présenteront spontanément à votre esprit en cours de route. Livrez-vous d’abord à des expériences faciles, puis augmentez-en peu à peu la difficulté. C’est par des essais méthodiques et réguliers qu’on atteint l’excellence.

Permettez-moi de vous donner quelques conseils pratiques. Quand vous « voulez » obtenir un résultat, ne croyez pas que vous devez froncer les sourcils ou serrer vos poings ou faire un quelque autre geste de ce genre qui trahit un effort extraordinaire. La force véritable est toujours liée à une attitude calme et sereine, la volonté s’exprimant sous forme d’une demande résolue, posée, et avec la conviction qu’elle sera réalisée.

L’anticipation confiante est la clé. Vous apprendrez bientôt comment acquérir et maintenir cette attitude. L’essentiel est de ne pas vous décourager mais de persévérer dans cet état sans faiblir jusqu’à ce que vous obteniez que les choses se déroulent sans heurts et à votre avantage.

Dans notre prochaine leçon nous aborderons le sujet de la volation à longue distance ou, plus exactement, de la volation télépathique.

Exercice 1 : Inciter une personne à se retourner

Exercice 1. Tandis que vous descendez dans la rue, concentrez votre attention sur quelqu’un qui marche juste devant vous. Une distance d’au moins 6 à 10 pieds devrait vous séparer, mais elle peut être plus grande.

Fixez cette personne avec toute l’intensité dont vous êtes capable, en prenant comme point de mire sa nuque, le point juste à la base du cerveau. Pendant que vous la fixez ainsi, dites-vous que vous voulez qu’elle tourne la tête et qu’elle regarde dans votre direction.

Vous aurez besoin d’un peu d’entraînement pour améliorer votre performance mais après que vous ayez acquis le « tour de main », vous serez surpris du nombre de personnes qui se retourneront. L’expérience a montré que les femmes sont plus impressionnables que les hommes.

Exercice 2 : Influencer une personne dans un lieu public

Exercice 2. Portez votre regard sur une personne assise devant vous à l’église, au théâtre, au concert, etc., en fixant le même point que dans l’exercice précédent, et exprimez intérieurement et énergiquement la volonté que cette personne regarde autour d’elle. Vous ne tarderez pas à remarquer l’effet ; la personne ciblée s’agitera sur son siège, montrera plus ou moins de nervosité et d’inquiétude, et finalement se retournera à moitié et regardera dans votre direction.

Cette expérience aura plus de succès avec les personnes que vous connaissez, qu’avec des inconnus. Plus vous connaissez la personne, plus l’effet sera rapide.

L’étudiant peut varier ces 2 exercices à l’infini, selon son degré d’ingéniosité et de créativité. Le principe est cependant le même dans chaque cas : la fixité du regard d’une part, et d’autre part la forte volonté d’obtenir le résultat escompté sont les facteurs essentiels pour la réussite de l’opération.

Vous remarquerez naturellement que la puissance de la volonté concentrée peut être considérablement développée par la pratique des exercices donnés dans la leçon sur la Concentration. Si vous éprouvez des difficultés à obtenir les résultats décrits ci-dessus, vous saurez que votre pouvoir de concentration n’est pas suffisant, et que c’est donc le point que vous devez travailler et améliorer.

Exercice 3 : Influencer une personne sans la regarder directement

Exercice 3. Choisissez dans une voiture publique une personne assise sur la banquette opposée à la votre, mais dont la place se trouve sensiblement à droite ou à gauche de celle qui est directement en face de vous. Regardez droit devant vous, comme si vous ne regardiez pas la personne choisie, tout en ayant conscience de sa présence et la voyant du coin de l’oeil.

Dirigez sur elle un courant mental aussi fort que possible avec la volonté et la conviction ferme qu’elle regardera dans votre direction. Si l’expérience est bien faite, la personne ciblée regardera inévitablement dans votre direction. Parfois, son regard semblera ne pas s’adresser à vous et vous effleurera à peine, tandis que dans d’autres cas son regard sera vif, concentré et aigu comme si votre sujet avait conscience qu’un appel mental lui a été adressé.

La personne obéissant à votre demande mentale semblera souvent embarrassée et quelque peu intimidée lorsqu’elle rencontrera votre regard magnétique intense.

Exercice 4 : Suggérer un mot oublié

Exercice 4. Si vous parlez avec une personne et qu’elle semble hésiter dans le choix d’un mot, regardez-la fixement et adressez-lui la suggestion mentale énergique d’un mot. Il arrivera très souvent qu’elle répétera immédiatement le mot que vous lui avez suggéré. Cependant, ce mot doit être approprié à la circonstance, sinon son esprit passif pourrait hésiter à l’employer et son esprit actif s’y opposerait résolument et introduirait un mot de son choix.

Certains étudiants ont fait cette expérience avec des orateurs publics, des prédicateurs, etc., et en ont rapporté des résultats assez amusants.

Je me rappelle avoir lu un livre traduit de l’allemand relatant le cas d’un jeune homme dont les pouvoirs de concentration et de volation étaient fortement développés. Étudiant dans une des meilleures universités de sa ville, il s’intéressait plus au sport qu’à ses études qui en avaient nécessairement souffert.

Ayant découvert accidentellement sa force magnétique il conçu un plan qui consistait à choisir quelques questions de chaque leçon et à en apprendre par cœur les réponses, dans le but d’assurer la moyenne dans chaque matière. Son plan était de suggérer à l’examinateur, quand il se trouvera face à lui, les questions qu’il a préparées.

L’auteur allemand nous dit aussi que le plan du jeune homme échoua par la suite, les questions de l’examen final ayant été d’avance arrêtées par le conseil d’université et soumises sous forme écrite. Le jour venu, l’étudiant n’eût donc pas l’occasion de tester ces pouvoirs.

Exercice 5 : Diriger les mouvements d’une autre personne

Exercice 5. Une expérience intéressante consiste à inciter une personne à faire un mouvement dans une direction déterminée. Elle peut être faite chaque fois que vous marchez dans la rue derrière une personne et que vous la fixez comme il a été dit précédemment. Quand 2 personnes se dirigent l’une vers l’autre en allant dans des sens opposés, vous pouvez employer votre force magnétique pour faire en sorte qu’au moment où elles se croisent, votre sujet tourne la tête soit à droite soit à gauche.

Vous pouvez tenter aussi cette expérience avec une personne qui marche dans votre direction dans la rue. Dans ce cas vous devez marchez droit devant vous sans regarder ni à droite ni à gauche mais ayant le regard fixé sur la personne et lui comandant mentalement de tourner la tête à droite ou à gauche, selon votre volonté.

Exercice 6 : Exercices à la fenêtre

Exercice 6. Mettez-vous à votre fenêtre et fixez du regard une personne qui approche, en lui commandant mentalement de lever la tête et de vous regarder en passant. 7 fois sur 10 au moins, elle obéira à votre appel mental si toutefois vous avez développé votre force de concentration à un degré suffisant.

Mais même si vous n’êtes pas assez entraîné, vous serez capable d’obtenir des résultats suffisants pour vous montrer qu’il y a « quelque chose dans ça. »

Vous obtiendrez de meilleurs résultats dans cette expérience particulière, si vous vous tenez à une fenêtre du premier étage. Le mouvement de lever juste un peu le regard étant plus facile à faire que celui d’incliner la tête pour regarder la fenêtre située au deuxième ou troisième étage, le taux de réussite sera nettement plus élevé dans le premier cas.

Vous pouvez varier cet exercice en inversant les rôles, c’est-à-dire en étant le passant qui essaye attirer l’attention d’une personne assise à la fenêtre, et ainsi de suite. Une fois que vous commencerez à faire ces expériences, vous les trouverez si fascinantes que vous en inventerez de nouvelles, selon les circonstances particulières, pour tester votre puissance magnétique.

Exercices destinés à votre développement personnel

Les exercices indiqués auront pour résultat de développer votre confiance en vos pouvoirs et vos dons magnétiques. Ils paraissent de prime abord plus ou moins insignifiants, enfantins et indignes du pouvoir mental de l’homme, mais ce sont en réalité des moyens d’entraînement sérieux. L’étudiant ne devrait pas s’y prêter que pour s’amuser, et jamais pour amuser les autres.

On ne devrait jamais badiner avec ces forces puissantes ni les exhiber pour satisfaire la vulgaire curiosité de la galerie. Mais celui qui a compris la véritable signification de la Loi du Contrôle Mental ne désirera pas faire étalage de son savoir.

reussite_7j_art_influencer_autres_L