Procrastination. Auto-évaluation

Astuce # 1        Tout commence et se termine avec soi-même

Si quelqu’un vous dit que vous remettez à plus tard, votre réaction immédiate serait de vous défendre. « C’est sa faute », « Ma mère était comme ça également », « J’ai été forcé de faire quelque chose que je ne voulais pas faire ».

Certaines personnes préfèrent accuser les autres de leur malheur. Mais la vérité est que vous êtes également fautif. Vous remettez à plus tard parce que vous choisissez de le faire. Plus tôt vous acceptez cela, plus tôt vous serez capable d’éviter la procrastination.

Astuce # 2        Je ne veux PLUS remettre à plus tard

Suivant l’astuce # 1, une fois que vous avez accepté que la procrastination est votre faiblesse, l’étape suivant est d’éliminer cette faiblesse. Votre désir de ne plus remettre à plus tard doit être sincère. Vous devez faire preuve de cette détermination dans les petits gestes quotidiens.

Astuce # 3        Mea Culpa – Prendre la responsabilité

Vous avez accepté le fait que (a) vous êtes un procrastinateur et (b) vous avez un désir sincère de changer. Maintenant, dites-vous que si vous ne réussissez pas à finir un objectif particulier ou une tâche donnée, c’est parce que vous avez remis à plus tard. Mea culpa. Admettre la culpabilité est l’appropriation de vos actions. Notez toutefois, qu’il y a une énorme différence entre admettre la culpabilité et être trop dur avec vous-même.

Astuce # 4        Question: de quelle manière je procrastine?

Demandez-vous : de quelle manière je procrastine? Asseyez-vous avez un style et du papier. Écrire vos manières de remettre à plus tard vous aidera à vous concentrer et à les identifier plus clairement. Voici quelques sujets pour lesquels les gens remettent à plus tard :

  • payer les factures.
  • ne pas discuter des plaintes reçues de la part d’un membre de votre équipe par peur ou crainte de blesser ses sentiments.
  • reporter de manière répétée un rendez-vous chez le dentiste.
  • ne pas rappeler l’enseignant de votre enfant parce que vous connaissez le problème et que vous en avez assez.
  • ne pas discuter de votre ressentiment à propos de votre mari passant trop de temps au travail ou avec ses amis.
  • ne pas aller chez le coiffeur, à la blanchisserie ou ne pas poster une lettre.
  • ne pas rendre visite à un parent à l’hôpital.
  • ne pas dire à votre petit ami que vous ne l’aimez plus.
  • ne pas appeler votre médecin pour un engourdissement persistant dans le bras droit ou ne pas fixer la date d’une coloscopie.
  • ne pas faire vérifier des freins qui couinent.
  • ne pas envoyer une note de remerciement ou ne pas appeler votre belle-mère pour la remercier.

Astuce # 5        Objectifs non atteints à cause de la procrastination

Après avoir listé les manières, faites une seconde liste d’objectifs non atteints parce que vous avez remis à plus tard.

Un exemple : vous avez promis à votre éditeur qu’un article serait terminé à une date précise. Ce jour-là, il vous appelle. Vous lui dites honteusement que vous n’avez pas eu le temps de le faire, et vous dites quelque chose comme : “Mon fils a été malade pendant plusieurs jours », tout en sachant pertinemment qu’il a été généreux pour la date limite.

Résultat ? Vous vous éloignez d’un pas de plus de votre objectif de devenir un écrivain professionnel et de deux pas du développement d’une bonne relation avec un éditeur qui vous a choisi parmi les 25 candidats ayant postulés pour la mission. Vous pouvez être sûr que votre nom a été effacé de la liste des candidats…

Lorsque vous mesurez les conséquences d’une opportunité manquée parce que vous avez remis à plus tard, demandez-vous si la conséquence valait la peine du retard.

Astuce # 6        Combien vous a coûté, en euros, cette opportunité manquée ?

Dans notre société vivant à un rythme soutenu, les gens ont tendance à penser au temps comme quelque chose de précieux.

Des expressions telles que « Le temps c’est de l’argent », « Vous avez loupé le coche » ou « Vous avez manqué une opportunité », renforcent la valeur du temps.

Lorsqu’un courtier en bourse perd du temps de susurrer des petits mots doux à sa moitié, ces deux minutes perdues peuvent signifier des centaines, voire des milliers d’euros de transactions manquées.

Donc, installez une calculatrice permanente dans votre cerveau et comptez combien représentent les affaires manquées. Ainsi, peut-être remettrez-vous moins souvent à plus tard.

Astuce #  7       De quels types d’informations avez-vous besoin en urgence ?

Nous passons une bonne partie de nos vies au téléphone. Nous passons également beaucoup de temps à chercher des numéros et des noms.

Voici une astuce pour ne plus avoir à chercher : prenez des post-it et étiquetez-les dans votre cuisine, chambre à coucher et salon.

Post-it cuisine ; notez les numéros suivants :

  • supermarché
  • boucherie
  • boulangerie
  • droguerie
  • pizzeria et autres livraisons
  • épicerie

Post-it de la chambre :

  • blanchisserie
  • médecins et dentistes
  • clinique/hôpital
  • cordonnerie
  • grand magasin
  • Magasins de commandes sur catalogue, etc.

Post-it du salon :

  • femme de ménage professionnelle
  • fleuriste
  • centre d’accueil local
  • librairie
  • Ophtalmo
  • aéroport

Evidemment, vous devez noter les numéros dont vous avez besoin.

Astuce # 8        Filtrer ce qui est essentiel et insignifiant

La procrastination est l’opposé de l’action. Lorsque vous décidez quelles tâches nécessitent une attention immédiate et celles qui peuvent être réalisées plus tard, vous avez appris l’art de la hiérarchisation. Donc décidez – une fois pour toute –la plus grande priorité et agissez.

Astuce # 9        Mieux vaut rêver en noir et blanc qu’en Technicolor

C’est juste notre manière de dire que lorsque vous lisez une liste sur une feuille de papier, vous êtes capable d’agir de manière logique ;

Vous vous concentrez sur une tâche de la mise en œuvre à l’accomplissement. Une fois complétée, vous la retirez de la liste. Vous aurez un sentiment d’accomplissement, peu importe combien il est petit.

Puis passez à la tâche suivante, jusqu’à vous habituer à l’idée de faire, plutôt que de remettre à plus tard.

Astuce #  10     Se débarrasser de ses vieilles habitudes

Nous sommes des créatures d’habitudes. Même si nous savons qu’une certaine habitude n’est plus rentable, nous continuons quand même.

Un exemple : ne pas chercher d’alternatives. Il est plus simple d’utiliser la route habituelle pour se rendre au travail, mais s’il en existe une plus rapide ou plus calme, essayez de la découvrir.

Astuce # 11      C’est de nouveau l’heure du mantra

De temps en temps, vous vous écartez de vos intentions. Vous êtes un être humain avec des limites, ou encore, la vie prend un détour sans prévenir et nous déraillons.

Tirons une leçon de nos frères et sœurs de l’Orient, vivant via des mantras qu’ils se récitent chaque jour.

En voici un que vous pouvez réciter le matin en vous réveillant : “Aujourd’hui je ne remettrai pas à plus tard. C’est improductif. J’ai des choses à faire et je vais les mettre par écrit pour décider celles qui doivent être terminées avant midi. Mon but est de terminer au moins deux grosses tâches et deux petites”.

Astuce # 12      Une fois les tâches précédentes terminées, ayez un second mantra

Ayez un second mantra à réciter une fois que les tâches sont réalisées. “J’ai terminé mes tâches ! Je me suis bien concentré et je ne me suis pas permis de remettre à plus tard. Cela se traduit par environ XX € que je peux économiser.”

Cela pourrait sembler grossier d’attacher une valeur monétaire à chaque tâche réalisée. Mais cela renforce la croyance que le temps, c’est de l’argent et le total final pourrait vous surprendre.

Le temps peut toujours être considéré comme une épargne ou une perte. Il est tout à vous et les autres n’ont pas à savoir. Après tout, un mantra est quelque chose que vous gardez pour vous!

Astuce # 13      Si vous reculez de quelques marches, montez de nouveau les escaliers.

Si vous remettez à plus tard de manière chronique, vous aurez des problèmes à rester sur le droit chemin au cours des premières semaines. C’est comme se rendre à la gymnastique pour la première fois. Vous êtes enthousiastes pendant les trois premiers jours, puis vous vous lassez.

Les vieilles habitudes sont tenaces. Donc, ne pas avoir réalisé trois tâches hier n’est pas un souci. Revisitez la liste des tâches et programmez-les dans une période de temps spécifique. Ne vous attardez pas sur vos échecs.

reussite_7J_boost_mental_L