QU’EST-CE QUE L’AUTOGESTION DE VOTRE SANTÉ ?

Attention : L’autogestion n’est pas l’automédication !

Vous pouvez avoir l’impression que les problèmes de santé contrôlent votre vie. L’autogestion vous met en contrôle. La science médicale ne possède pas toutes les réponses, sinon, vous ne souffririez pas de problèmes de santé. Aussi longtemps que vous attendez qu’on vous soigne, votre vie est mise en attente. Les stratégies d’autogestion vous donnent le pouvoir de prévenir une augmentation de vos problèmes.

« L’autogestion » signifie utiliser des stratégies pour faire face aux problèmes de santé et les réduire. Elle peut vous aider à prendre le contrôle et à avoir une bonne qualité de vie, malgré vos problèmes.

L’autogestion signifie prendre une part active dans la gestion de votre santé.

L’autogestion signifie accepter que les problèmes de santé fassent partie de votre vie et apprendre à vivre avec eux. Cela veut dire reconnaître les répercussions biologiques, sociales et psychologiques de la douleur sur votre vie et savoir que vous y pouvez quelque chose.

Dans ce livre, vous trouverez différentes stratégies ou différents outils d’autogestion. Vous pouvez bénéficier de divers outils à différents moments de votre vie. Certains, comme les étirements et la relaxation effectués régulièrement peuvent être utilisés pour prévenir la douleur excessive. D’autres, comme le changement des dialogues internes et l’affirmation de soi peuvent vous aider lors des poussées actives.

La santé ne se résume pas à l’absence de maladie. Elle est un état de complet bien-être physique, psychologique et social.

L’autogestion de la santé consiste à développer, par la connaissance et la maîtrise de certaines habiletés de base, du pouvoir sur celle-ci. Les choix que nous faisons et les comportements que nous adoptons dans notre vie quotidienne ont une influence sur notre santé. Toute personne peut, par ses choix et ses comportements, contribuer à préserver sa santé et à la retrouver lorsqu’elle traverse des épisodes de maladie. Exercer du pouvoir sur sa santé signifie de prendre des décisions éclairées et autonomes au sujet de sa santé et d’être en mesure de mettre en pratique les comportements sains que l’on a choisis.

 

L’autogestion de sa santé se résume à quatre mots : connaître; évaluer; choisir; agir.

Connaître
Pour réussir à bien gérer sa santé, il faut tout d’abord apprendre à bien se connaître. Connaître ses forces et ses faiblesses, connaître ses signaux d’alerte indiquant la présence d’un stress trop élevé ou d’une détresse sous-jacente qui peut dégénérer en maladie si elle n’est pas apaisée. II importe également de connaître les comportements promoteurs de santé et les ressources disponibles en cas de besoin.

Évaluer
L’autogestion de la santé implique d’évaluer nos options en fonction de notre état de santé et d’observer les fluctuations de notre bien-être, de notre humeur, de notre niveau de stress. Cette vigilance permet de repérer plus rapidement l’apparition de signes de mal-être indiquant que notre santé est menacée.

Choisir
Pour préserver sa santé, il est important de choisir, au quotidien, des comportements qui contribuent à rehausser nos défenses naturelles et à être en pleine possession de nos moyens physiques et psychologiques. Malgré ces comportements préventifs, il peut arriver que, dans certaines circonstances, des signaux d’alerte nous indiquent la présence d’une menace à notre état de santé. Il faut alors choisir, parmi différentes options possible et en fonction de ce qui nous convient, la conduite à adopter pour éviter une aggravation de son état.

Agir
Nos choix resteront sans effet sur notre santé si nous ne passons pas de la parole aux gestes. La capacité à se mettre en action est déterminante dans l’autogestion de la santé. Il faut agir au quotidien pour préserver sa santé, mais également agir dans les moments plus difficiles pour la retrouver.

L’autogestion ne signifie pas que la personne prenne en charge par elle-même tout ce qui a trait à sa santé, mais bien qu’elle retrouve du pouvoir sur celle-ci, qu’elle pose des gestes au quotidien qui s’inscrivent dans des stratégies d’adaptation positives, qu’elle connaisse bien les ressources à sa disposition et qu’elle y fasse appel au moment opportun, qu’elle adopte un rôle proactif et soit le moteur de toute démarche visant à améliorer sa qualité de vie et sa santé mentale.

Dans le cas d’une maladie chronique

04_IMG001

Pourquoi est-il est important d’apprendre à accepter votre maladie chronique?

Au cours des 10 dernières années, les recherches ont démontré que l’acceptation de la maladie chronique est associée à moins de maladie, à moins d’incapacité causée par la maladie et à moins de détresse émotionnelle concernant la maladie.

L’acceptation est un processus quotidien continu qui implique :

  • réaliser le besoin d’aide
  • Recevoir un diagnostic
  • réaliser qu’il n’existe aucune cure
  • réaliser que cela pourrait être pire

sante_30J_Douleurs_l