Se fixer des buts, des objectifs

Définition :

Pour atteindre une cible, il est primordial de connaître très précisément les caractéristiques de la cible à atteindre. L’objectif de cette 5ème clé est de vous présenter l’importance que revêt la définition d’objectifs personnels correctement définis dans le processus d’amélioration de la confiance en soi. Comme je l’ai déjà souligné précédemment, vous devez accumuler les petits succès pour progressivement accroître la confiance que vous avez en vous-même. Comment savoir si vous avez réussi si vous n’avez pas défini, au préalable, les critères permettant de mesurer cette réussite. Seule la définition d’un objectif correctement formulé vous fournira les repères concrets et impartiaux pour mesurer votre progression et votre succès.

En organisant votre vie, qu’elle soit professionnelle ou personnelle, autour d’objectifs spécifiques, cela vous permet de prendre le contrôle et la responsabilité de vos besoins et de ne rien laisser au hasard. La définition correcte d’un objectif nécessite la prise en compte de l’ensemble de la problématique et du contexte liés à l’objectif. Cette dimension très pragmatique permet de diminuer considérablement les risques de définir un objectif idéaliste qui ne serait que le reflet d’un rêve ou d’un souhait.

A travers ces 6 clés, une attention toute particulière est portée aux besoins. Vous avez appris à les découvrir, à les comprendre et à les exploiter. En prenant l’habitude de vous fixer des buts, des objectifs, vous en prendrez tout particulièrement soin. L’objectif, c’est l’outil efficace qui vous permettra de satisfaire vos besoins de manière à ce que vous puissiez vivre une vie dans laquelle vous vous sentez en harmonie et en équilibre. Une vie qui vous correspond.

Si vous vous fixez un objectif sans vous discipliner de manière à atteindre votre objectif, l’amplitude du sentiment d’échec risque d’être encore plus important car le fait d’avoir formulé votre but/objectif vous rapprochait du résultat et rendait celui- ci plus concret.

« Les coûts de l’inaction et plus important que les coûts de l’action »

Vous avez certainement déjà eu l’occasion de vérifier le bien fondé de cette phrase. Je trouve qu’elle résume bien les conséquences d’un manque d’autodiscipline. Soyez économe et choisissez ce qui vous coûte le moins même si, dans un premier temps, cela semble le contraire.

Une des solutions pour augmenter le niveau d’autodiscipline consiste à découper votre objectif principal en sous-objectifs très courts et très focalisés. Le sous-objectif idéal devrait pouvoir être atteint dans la journée. De la sorte, il sera plus facile de mobiliser un niveau d’énergie et de discipline suffisant pour atteindre votre but et en éprouver de la satisfaction. Progressivement, jour après jour, vos objectifs quotidiens sources de plaisir et de confiance vous amèneront à l’atteinte de vos objectifs les plus ambitieux.

Autodiscipline n’est pas synonyme de peine, de fatigue et de souffrances. Apprenez également à vous discipliner dans la recherche d’un équilibre entre effort et repos et entre vie professionnelle et vie personnelle.

Pour être bénéfique et vous donner toutes les chances de progresser, les objectifs que vous vous fixerez doivent répondre à un certain nombre de conditions. Si, par hasard, votre objectif venait à être mal formulé, il pourrait ne pas fournir les résultats attendus. Le « fiche de définition d’un objectif », disponible dans la liste des outils ci-dessous, vous propose un ensemble de questions visant à valider votre objectif. Voici son mode d’utilisation:

Enoncé de l’objectif

L’énoncé de l’objectif joue un rôle prépondérant dans la mise en condition psychologique qui lui est associée. Si l’objectif est formulé négativement (arrêter de fumer par exemple), l’objectif sera perçu comme l’abandon de quelque chose. Implicitement, la notion de souffrance ou de peine risque de lui être associée.

En revanche, si l’objectif est formulé positivement (retrouver le souffle par exemple) il sera générateur de plaisir et d’envie. Formulez vos objectifs de manière positive afin qu’ils soient sources de satisfaction.

Objectif sous contrôle

Voilà certainement l’une des raisons majeures de la frustration et de la mauvais estime de soi

: la définition d’un but dont la réalisation n’est pas sous votre contrôle. Les exemples ne manquent pas:

  • Garder mon travail
  • Etre aimé de mon conjoint
  • Obtenir une promotion
  • Gagner la prochaine course à pieds
  • etc.

Tous les exemples ci-dessus sont formulés de manière positive et sont sources de motivation et d’envie pour celles et ceux qui se les fixent. Malheureusement, ce sont des « bombes » à retardement puisqu’ils ne dépendent pas de la personne. Etre dépendant de l’action de quelqu’un d’autre pour atteindre un objectif est problématique. Si l’objectif n’est pas atteint, vous risquez de vous dévaloriser alors que vous n’y êtes absolument pour rien.

D’un autre côté, définir un objectif qui n’est pas sous son contrôle peut également être l’indication d’un manque de conscience et de responsabilité: « ce n’est pas de ma faute si cet objectif n’est pas atteint puisque je n’en ai pas le contrôle complet ».

Veillez à définir des objectifs qui soient totalement sous votre contrôle et assumez-en pleinement la responsabilité.

Mesure de l’atteinte de l’objectif

Avant même de travailler à l’atteinte d’un objectif, vous devez être au clair concernant les indicateurs qui vous permettront de savoir précisément lorsque ce dernier sera atteint. Idéalement, d’autres personnes que vous devront également être en mesure de vous annoncer si oui ou non vous avez atteint votre objectif. Cela signifie que votre interprétation de doit pas entrer en ligne de compte.

Contexte nécessaire à l’objectif

Tout en étant sous votre contrôle, l’objectif peut nécessiter l’intervention de personnes ou de ressources externes. Dans ce cas, vous êtes responsable des demandes à formuler pour obtenir de tels soutiens. Le fait de les identifier par avance vous permet de vous y préparer et de ne pas les oublier.

Objectif respectueux

Il peut arriver parfois que l’on soit plein de bonnes dispositions lors de la définition d’un objectif. Cela peut même aller jusqu’à une certaine euphorie. Soyez raisonnable et vérifiez sereinement que votre objectif ne mette pas « en danger » votre entourage, votre environnement ou vous-même.

La personne fumant 3 paquets de cigarettes par jour et qui se fixe comme objectif de participer à marathon qui se déroulera dans 2 mois n’est pas respectueuse de son corps et de sa santé.

Avantage à ne pas atteindre l’objectif

Malgré tout l’enthousiasme et l’envie que peut provoquer un objectif, il peut y avoir des avantages à ne pas l’atteindre. Pour répondre à cette question, prenez du temps. Respirez profondément à plusieurs reprises et soyez honnête avec vous-même. S’il y a des avantages à ne pas atteindre l’objectif, cela ne signifie pas obligatoirement qu’il faille l’abandonner. En revanche, cela veut dire qu’il faudra trouver d’autres façons de compenser l’éventuel avantage perdu.

Inconvénients éventuels

D’un autre côté, il se peut que l’atteinte d’un objectif provoque des inconvénients. La perte d’une certaine tranquillité ou l’abandon de certains loisirs peuvent être des inconvénients dont vous devez être conscient avant de vous lancer à l’ascension de votre but.

Prix à payer

Quel que soit l’objectif, il y a toujours un prix à payer. Il peut se mesure en temps, en énergie, en argent ou que sais-je. Serez-vous prêt à payer le prix qu’il faut ?

Objectif de l’objectif

La majorité des objectifs que nous nous fixons participent à la satisfaction d’un besoin ou d’une valeur personnelle. L’amour, le partage, le plaisir, la réalisation de soi sont autant d’exemples de valeurs. L’objectif de l’objectif permet d’identifier en quoi le présent objectif est important pour vous et quelle est sa mission, son rôle. Connaître le besoin ou la valeur qui sous-tend l’objectif évalué permet, si c’est le cas, de lui donner encore plus d’importance.

Objectif de remplacement

En ayant passé en revue votre objectif à travers la grille de questions ci-dessus, vous constaterez peut-être que, par exemple, le prix à payer ou les inconvénients inhérents à l’atteinte de l’objectif sont trop importants. Cependant, l’objectif de l’objectif (ci-dessus) est important et vous ne désirez pas l’abandonner. Le but de ce dernier point consiste à passer en revue les objectifs de remplacement qui, tout en satisfaisant l’objectif de l’objectif, seraient moins coûteux ou plus simple d’accès.

Une fois l’objectif formulé et validé, il vous reste à le transformer en action et en réalisation. L’atteinte d’un objectif n’arrive pas par hasard. Cela nécessite, comme nous l’avons vu ci-dessus, de l’autodiscipline et de la rigueur. Une bonne approche et une stratégie correcte s’avèrent également fortes utiles. La proposition du plan d’action ci-dessous possède le mérite d’avoir fait ses preuves:

  1. Fractionner l’objectif en tâches
  2. Traduire chaque tâche en sous-objectif
  3. Planifier la réalisation de chaque tâche
  4. A la fin de chaque tâche, faire le point et identifier ce qui a bien fonctionné et ce qui a moins bien fonctionné.

Apprendre des expériences.

N’hésitez pas à faire preuve de souplesse. Si un plan d’action ne présente pas les résultats attendus, n’hésitez pas à le remettre en question. Seule l’atteinte de l’objectif et la satisfaction que cela procure sont importants.

Selon plusieurs études, il a été démontré que l’être humain peut se concentrer au plus sur 3 objectifs/buts simultanés. Par conséquent, je vous conseille de sélectionner 3 objectifs qui ont de la valeur pour vous et de vous engager à les réaliser avant de passer à d’autres objectifs. L’outil proposé ci-dessous (objectifs et tâches) est lui-même organisé autour de cette notion de 3 objectifs maximums.

En conclusion, je souhaite attirer votre attention sur le fait que le niveau d’accomplissement de soi ne dépend pas du nombre de buts ou d’objectifs atteints mais de la satisfaction, du plaisir et du sentiment de réalisation qu’ils ont générés. La quantité n’a pas d’importance, seule la qualité importe.

Outils :

La section habituellement réservée aux exemples a, pour une fois, été remplacée par une section consacrée aux différents outils que je met à votre disposition. Ils vous permettront de plus facilement valider vos objectifs et définir des plans d’actions.

Les deux outils proposés sont disponibles au format PDF. Pour les ouvrir et les imprimer, Acrobat Reader doit être installé sur votre poste de travail. Si ce n’est pas encore, vous pouvez le télécharger en cliquant sur lien ci-dessous:

Fiche de définition d’un objectif

Les règles d’utilisation de cette fiche sont indiquées ci-dessus. Grâce à elle, vous aurez, en une seule page, la possibilité de passer en revue votre but et de vérifier sa cohérence.

Pour télécharger la fiche de définition d’un objectif

Objectifs et tâches

La définition seule d’un objectif n’est pas suffisante. Encore faut-il traduire cet objectif en tâches concrètes et s’engager à les réaliser. Le document disponible en cliquant le lien ci-dessous vous aidera dans votre travail de décomposition d’objectifs en tâches et dans le suivi de la réalisation de ces tâches.

Pour télécharger le feuille de définition des tâches d’un objectif.

Exercices :

Pratiquer la règle des 3

L’idée maîtresse de cette règle consiste à formuler 3 objectifs importants. Ils doivent tous être réalisables dans un délai de 3 mois. Une fois ces 3 objectifs définis, vous les décomposerez chacun en 3 tâches principales (1 tâche par mois). Chacune de ces tâches sera ensuite formulée sous la forme d’un objectif.

Une fois vos 3 objectifs mensuels pour les 3 prochains mois formalisés sur papier (n’hésitez pas à utiliser l’outil proposé ci-dessus), une double tâche quotidienne vous attend :

Matin

Commencez chaque journée en définissant vos 3 objectifs de la journée. Dans la mesure du possible, ces 3 objectifs doivent participer à la réalisation des 3 objectifs mensuels définis ci-dessus. Si, pour une raison ou pour une autre, il ne vous est pas possible de consacrer vos 3 objectifs quotidiens à la réalisation de vos objectifs mensuels, n’augmentez en aucun cas le nombre d’objectifs quotidiens.

 Apprenez à ne conserver que l’essentiel et à supprimer le superflu. En simplifiant et en se concentrant sur l’essentiel, vous diminuez le nombre de « je dois » ou « il faut » qui sources de frustrations et de baisse du niveau de confiance.

 Soir

Reprenez les 3 objectifs du matin et vérifiez s’ils ont été atteints en utilisant les critères de mesure associés à cet objectif. Si l’objectif n’est pas réalisé à 100%, posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui a posé problème ?
  • Quel est mon niveau de responsabilité ?
  • Comment faire pour que cela ne se reproduise plus ?
  • Quel est l’apprentissage que je peux en retirer ?

Sans cesse, remettez l’ouvrage sur le métier. Grâce à ces 3 objectifs quotidiens, vous apprendrez à progressivement maîtriser les techniques de définition d’un objectif. Si au début cela paraît astreignant et difficile, continuez.

Il est impératif de ne pas mettre de côté le travail du soir même si vous êtes déçu de ne pas avoir atteint tout ou partie de vos objectifs. C’est uniquement lors de cette étape de l’exercice que vous transformerez l’expérience en apprentissage et que vous pourrez progresser.

reussite_7J_nouveaux_objectifs_L